drôlement


drôlement

drôlement [ drolmɑ̃ ] adv.
• 1625; de drôle(II)
1Rare D'une manière amusante. comiquement, plaisamment. Gautier « a drôlement raconté comment son père, pour l'obliger à écrire, l'enfermait sous clef » (Henriot).
2(1845) Cour. D'une manière bizarre. bizarrement. Elle est drôlement accoutrée. Vous vous comportez drôlement.
3(1945) Fam. (intensif) De manière extraordinaire. 1. bien, diablement, extrêmement; fam. bigrement, fichtrement, rudement, sacrément. Les prix ont drôlement augmenté. énormément. Il fait drôlement froid aujourd'hui. Elle est drôlement bien. joliment, très. « Tu m'as l'air drôlement défaitiste » (Sartre).
⊗ CONTR. Tristement. Normalement. Peu, 2. pas.

drôlement adverbe De façon plaisante, comique : Se déguiser drôlement. D'une manière bizarre, curieuse : Elle m'a regardé drôlement. Familier. Indique une intensité forte ; rudement : Il fait drôlement chaud aujourd'hui.drôlement (synonymes) adverbe De façon plaisante, comique
Synonymes :
D'une manière bizarre, curieuse
Synonymes :
- étrangement
Familier. Indique une intensité forte ; rudement
Synonymes :
- très

drôlement
adv.
d1./d Rare D'une manière drôle.
d2./d D'une manière étrange. Il est drôlement attifé.
d3./d Fam. Extrêmement. C'est drôlement bien.

⇒DRÔLEMENT, adv.
A.— [Correspond à drôle I A 1] D'une manière drôle, amusante; avec drôlerie (cf. drôlerie B). Il nous a raconté très drôlement ses mésaventures; dire qqc. drôlement; farce jouée drôlement. Quasi-synon. cocassement, comiquement. Il rit aux éclats, tant son frère et M. Lepic plaisantent drôlement ses orteils boudinés (RENARD, Poil Carotte, 1894, p. 77). Il y a eu ici (...) des choses qui passaient la mesure, et non pas drôlement, Aldo, gravement, oui, gravement (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 182).
B.— [Correspond à drôle I A 2, I B 1] D'une manière bizarre, étrange, imprévue. Les choses arrivent si drôlement; elle me regarde drôlement aujourd'hui; être drôlement habillé, attifé, sapé, vêtu, accoutré. Mais que diable viens-tu faire dans cette galère? (...) Tu as drôlement choisi l'endroit. Je vais t'introduire dans le cirque où nous te dévorerons (DE VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 109). Ah mince alors, mince alors. Je suis un drôle de patron, un patron drôlement arrangé (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 99) :
1. Étroite de façade, la maison se présentait drôlement à la rue; de biais comme si elle eût voulu amortir tous les chocs qui l'ébranlaient. Ses murs de côté s'écartaient en V. On eût dit un vaisseau balourd dont la proue immobile cherchait à fendre le bruit et les ténèbres.
ROY, Bonheur d'occasion, 1945, p. 38.
C.— [Correspond à drôle I B 2] Fam. et pop. avec valeur d'intensif. Vous allez, parlez drôlement vite; j'ai drôlement soif. Quasi-synon. extrêmement, rudement, diablement, vachement. C'est con, ce que tu dis là! dit Pinette. C'est drôlement con! (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 42). Elle est drôlement roulée, sa souris, et elle n'a pas dix-huit ans (SARTRE, Mort ds âme, 1949 p. 177) :
2. Un paysan qui l'avait vu de loin s'était enfui. Dans la cabane, éloignée de plus d'un kilomètre, était seulement un cheval, qui le regarda, hésita, et se mit à hennir. « Je dois avoir une drôlement sale gueule, pensa Gardet. (...) »
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 829.
SYNT. C'est drôlement satisfaisant; être drôlement bronzé; être drôlement susceptible, fataliste, défaitiste, verni, calé, fort.
Prononc. et Orth. :[]. Cf. drôle. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. 1625 « d'une manière plaisante, comique » (Le Grand dictionnaire françois-latin ds FEW t. 15, 2, p. 72 b); 2. 1837 intensif (BALZAC, Employés, p. 128); 3. 1844 « d'une manière imprévue » (ID., Splend. et mis., p. 238); 4. 1845 « d'une manière singulière » (FLAUB., Éduc. sent., p. 235). Dér. de drôle; suff. -(e)ment2. Fréq. abs. littér. : 262. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 49, b) 246; XXe s. : a) 424, b) 684. Bbg. BAR (F.). Superlat. et intensifs ds le fr. d'auj. Fr. mod. 1952, t. 20, pp. 25-26.

drôlement [dʀolmɑ̃] adv.
ÉTYM. 1625; de drôle, adj.
1 Rare. D'une manière amusante (→ Drôle, adj., II., 1.). Comiquement, plaisamment.
1 (…) il (Gautier) a drôlement raconté comment son père, pour l'obliger à écrire, l'enfermait sous clef, à raison de tant de pages par jour.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 208.
2 (1845). D'une manière bizarre (→ Drôle, adj., II., 2.). Bizarrement. || Elle est drôlement accoutrée. || Vous vous comportez drôlement pour un homme sensé.
3 (1945, in Esnault). Fam. De manière extraordinaire (→ Drôle, adj., II., 3.). Bien, diablement, extrêmement, rudement; fam. vachement. || Les prix ont drôlement augmenté. || Il fait drôlement froid aujourd'hui. || C'est drôlement difficile. || Elle est drôlement bien. Joliment, très.
2 — Tu m'as l'air drôlement défaitiste. — Je ne suis pas défaitiste : je constate la défaite.
Sartre, les Chemins de la liberté, III, II, p. 217 (→ Défaite, cit. 4).
CONTR. Tristement. — Normalement. — Peu, pas.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • drôlement — DRÔLEMENT. adv. D une manière drôle. Il s est tiré drôlement d affaire. Il est du style familier …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • drôlement — (drô le man) adv. Terme familier. D une manière drôle. Il s est drôlement tiré d affaire.    S emploie ironiquement dans les réponses pour indiquer que c est tout le contraire. Vous avez reçu votre argent ? Oui, drôlement ; je n ai eu que des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DRÔLEMENT — adv. D une manière drôle. Il s est tiré drôlement d affaire. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DRÔLEMENT — adv. D’une manière drôle. Il s’est tiré drôlement d’affaire. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • drôlement — adv. Extrêmement : C est drôlement bath …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • drôlement — adv., rudement, durement, bougrement, vachement, bien, très, super, (devant un adj.) : drolamê (Montagny Bozel), drôlamê (Albanais), drôlami n, drôlamène (Macôt Plagne) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Mario Malouin — lors du Salon international du livre de Québec en 2010 Naissance …   Wikipédia en Français

  • joliment — [ ʒɔlimɑ̃ ] adv. • joliement « gaiement » 1285; jolivement XIIIe; de joli 1 ♦ D une manière jolie, agréable. ⇒ 1. bien. Être joliment habillé. Compliment joliment tourné. Maison joliment décorée. Par antiphr. Vous voilà joliment arrangé ! 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • rudement — [ rydmɑ̃ ] adv. • XIIIe; de rude 1 ♦ De façon brutale. ⇒ brutalement, durement. Frapper, heurter rudement. ⇒ dur. « Il tombe de sa patinette; il tombe assez rudement » (Duhamel). 2 ♦ Avec dureté, sans ménagement. ⇒ cruellement, sévèrement. Je l… …   Encyclopédie Universelle

  • vachement — [ vaʃmɑ̃ ] adv. • av. 1930; de vache ♦ Fam. 1 ♦ Vieilli D une manière vache (4o), méchamment, durement. « J ai été plaqué deux fois. Et vachement » (Montherlant). 2 ♦ (Intensif, admiratif) Beaucoup; très. ⇒ …   Encyclopédie Universelle